mardi, février 27, 2007

ZEROVILLE


Zeroville. C'est le titre du nouveau Steve Erickson, à sortir en 2008. L'histoire d'un homme qui arrive à Hollywood en 1969 avec, tatoué sur le crâne, des images d'Elizabeth Taylor et de Montgomery Clift. Voyage aux enfers au pays des cinéphiles et cinéphages, visite des bas fonds hollywoodiens et de tous les déjantés qui y fleurissent - et finalement découverte d'une conspiration internationale à travers des messages véhiculés via le montage de certains films. On en salive d'avance.....

1 Comments:

Blogger Fausto Maijstral said...

Le seul Erickson que j'ai lu (Days between stations, si je me souviens bien) m'avait laissé sur ma faim. Je dois dire que cette courte présentation donne envie de lire le prochain. Très prometteur... Merci.

3:14 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home