jeudi, mars 01, 2007

Ride in the Whirlwind


-Interval (1967) le scénario de Carole Eastman (Cinq pièces faciles), vision paranoïaque du monde du Rock, inspiré de Blow Up.
-L’adaptation de la même Carol Eastman du Up Above the World (1967), de Paul Bowles.
-Fat City (1969), de Leonard Gardner.
-The Last Picture Show (1969), de Larry McMurtry.
- Il était une fois la Révolution (1969), produit par Sergio Leone.
-L’Âge de Cristal (1969), produit par George Pal.
-Sa propre adaptation de Henderson the Rain King (1970), de Saul Bellow, des Deux Visages de Janvier (1970), de Patricia Highsmith, de La Maison de Rendez-Vous (1971), d’Alain Robbe-Grillet, avec Sean Connery dans le rôle principal.
-Son scénario original sur de les filières de la Cocaïne, King of White Lady (1979), produit par Coppola.
-Ses adaptations d’Obsession (1982) de Lionel White, le livre qui a donné lieu à Pierrot le fou, d Un Thé au Sahara (1984), de Paul Bowles, de The Last Go Round (1993), de Ken Kesey, de Freaky Deaky (1995) d’Elmore Leonard.
Etc, etc…..

L’impression finalement que les projets avortés de Monte Hellman, l’homme le plus passionnant du cinéma contemporain, à qui on n'aura laissé ces dernieres années que le privilège de diriger la seconde équipe de Robocop 2, constituent un massif à peu près aussi imposant qu’une œuvre qui, finalement, « se réduit » à quatre chef d’œuvres absolus….

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home