jeudi, octobre 04, 2007

I'M BACK


De retour, enfin. Peut-être aurez-vous du mal à me croire mais je suis parti début juillet sur un beau Paquebot blanc affrété par une étrange compagnie promettant monts et merveilles – en particulier un jeu de novo-loto auquel, alors que nous voguions au milieu des mers du sud, j’ai lamentablement fini bon dernier, en conséquence de quoi j’ai du renoncer à deux de mes organes, les échanger plutôt, contre deux nouveaux aux fonctions inédites, que j’ai « choisi » les yeux bandés dans la piscine ou surnageaient de multiples amas glaireux calamaresques, gluants, spongieux et souvent grotesques, et que l’on m’implantait au moment où le bateau a fait naufrage près d’une île inconnue de toutes les cartes, univers désertique et quasi lunaire peuplé seulement de quelques indigènes dont la mémoire collective, chose étrange, était, à mon arrivée quasi semblable à la page 93 d’Ou finira le fleuve d’Angelo Rinaldi, et qui, curieusement, peut-être grâce à ces deux organes nouveaux que, je l’avoue, je ne maîtrise pas encore tout à fait complètement, ressemblait davantage, lors de mon départ sur le dos d’un fœtus diplodocuso-flaubertien, à la troisième ligne de l’édition anglais de 1922 parue chez Constable and Company Ltd. de Pierre ou les ambiguïtés d’Herman Melville. Le retour ne fut pas sans encombre, mais je suis heureux de me retrouver parmi vous ce soir.

Pugnax.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home