mercredi, octobre 18, 2006

TRESORS CACHES (Part 1)


Désordres ? POL ? Lot 49 ? Tristram ? Qui osera en France publier le légendaire "Wilson: A Consideration of the Sources, Containing the original Notes, Errata. Commentary and Preface to the Second Edition" du tragédien David Mamet ? Un incroyable « roman » : les pages d’un Danielewski qui se seraient, en vrac, envolées dans l’Interzone, avant d'être commentées par le Kinbote de Feu Pâle . On peut certes convoquer Sterne, Burroughs, Nabokov, etc….Mamet a un style unique. Imaginez la mémoire collective victime d’un coup de vent interplanétaire et, pour la re-saisir juste quelques feuillets en désordre, miraculeusement conservés, issus d’un internet qui aurait crashé. Un groupe d’érudits du futur, membres du Bongazine, se donnent pour objectif d’étudier la littérature de notre époque, avec pour seul point d’appui la mémoire de l’épouse du président Woodrow Wilson, miraculeusement intacte. Et pour résultat un patchwork jubilatoire de méta-commentaires, de notes de bas de pages complètement hors du coup, de fausses interprétations, citations tronquées, et autres fausses pistes, ou la culture populaire est traitée avec les égards d’ordinaire réservée aux chef-d’œuvre. Il faut bien cinquante pages pour rentrer dedans, puis on le lâche plus. Un coup de maître passé totalement inaperçu, les critiques anglais se sont demandés si c’était le chef-d’œuvre de Mamet ou juste une pochade pour le fun. (On peut leur répondre : c’est les deux à la fois.) Quand aux critiques américains, ils n'ont même pas compris les blurbs.

http://mamet.eserver.org/review/2000/wilson.html





Autre trésor caché, le Some Instructions to My Wife Concerning the Upkeep of the House and Marriage, and to My Son and Daughter Concerning the Conduct of Their Childhood, de Stanley Crawford, une fabuleuse charge explosive sous la forme d’un manuel visant à assurer la tranquillité paternelle. à l’usage de la femme au foyer et des enfants. Le livre à une vingtaine d’années, Crawford n’a rien produit de bien convaincant depuis (son Petroleum man avait l’allure d’un JR de Gaddis revu et corrigé par François Nourissier) mais celui-là reste aussi irrésistible que subversif.

http://www.centerforbookculture.org/dalkey/backlist/crawford.html

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home