mardi, octobre 17, 2006

COFFEE HOUSE PRESS


Saluons le travail d’Alan Korblum, le directeur de Coffee House Press (ex Toothpaste Press), fondée en 1984, qui, depuis le Minnesota nous envoie régulièrement de superbes fusées (Laird Hunt, le splendide Garner de Kristin Allio, Gilbert Sorrentino, dont on attend toujours le Salmigondis (Mulligan Stew), annoncé depuis le printemps chez cent pages, la fine fleur de la poésie, etc.).Très en verve aux journées littéraires de Naropa, à Boulder, ou j’ai eu la joie de le croiser au terme d’une conférence passionnante sur la censure, Alan ne tarissait pas d’éloges sur Firmin, roman de Sam Savage, illustré par Michael Mikolowski, l’histoire d’un rat lettré fan de Fred Astaire dans le Boston des années 60, élevé dans la réserve d’une librairie, qui cherche l’amitié du libraire puis d’un écrivain de SF qui fréquente la boutique. Il ne lui manque, hélas, que la parole, pour arriver à ses fins. "Le fait est, je n’ai pas de voix.Toutes ces superbes phrases virevoltent dans ma tête tel des papillons enfermés dans une cage dont ils ne s’échapperont jamais. Mieux vaut en rire qu’en pleurer, ce qu’hélas je ne peux pas faire. Rire non plus d’ailleurs, excepté dans ma tête, ce qui est plus douloureux encore que des larmes."

1 Comments:

Blogger Fausto Maijstral said...

Firmin a justement été choisi comme le "autumn read this" de "The litblog co-op".

Ils programment des discussions plus approffondies sur le riman ainsi qu'un entretuen avec l'auteur.

http://lbc.typepad.com/blog/autumn_2006_firmin/index.html

12:03 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home