jeudi, octobre 26, 2006

CREAMY


En réponse à quelques mails (désolé de ne pas y répondre ne direct, faute de temps) :

Oui, Creamy and Delicious est un hommage à Steve Katz, le premier à m’avoir servi de guide dans le monde enchanté de la littérature américaine, Pugnax est bien le nom du chien d’Against the day, dont j’ai lu les premières pages sur épreuves chez son éditeur italien, enfin oui Slick Gomez est bien le pseudo de Tom Robbins utilisé pour écrire les scénarios de Still Life with Woodepcker, Jitterbug Perfume et Another Roadside Attraction, trois unproduced parmi les plus géniaux et improbables que j’ai eu le bonheur de lire. Avec ceux de Paul Bartel.
Entre Los Angeles (l’été), Rome (L’hiver) et Paris (la cinquième saison), je prépare actuellement une exposition de scénarios jamais tournés, qui verra le jour à Rome en 2007, un livre sur le sujet, et une Outlaw Bible of American Litterature pour Thunder’s Mouth Press. Enfin je ne désespère pas boucler un tour de table financier pour lancer à Paris une revue de littérature américaine digne de ce nom.
Fin du CV.
Pour le reste :
-Moi aussi entre Blood Meridian et The Road mon sœur balance, évidemment The Origin of the Brunists et Pricksongs & Descants, bien sûr. (Fausto M.)
-Je n’ai rien en particulier contre Olivier Cohen, hormis cette image un peu gonflée qu’il se donne (ou qu’on lui donne, en la matière il faut se méfier), de grand défricheur de la littérature américaine pour une production très moyenne (et dans l’ensemble même moins courageuse et iconoclaste que les étrangers du Seuil) qui doit touy aux agents, rien à une véritable curiosité. De l’autre côté de l’Atlantique, il nous ferait passer Windows of the world pour une lanterne. (Nick P.)
-Je remarquais juste que c’est paradoxalement dans des maisons ou on s’y attends le moins que se passent les choses les plus intéressantes (Le Rocher, Cherche midi) (Alain B.)
-Markson, client évidemment (même si son entreprise récente commence à tourner au processus), Cantor, essayé Great Neck qui m’est tombé des mains, Thalia Field, connaît pas, mais je vais regarder très vite, McElroy, bien sûr, Grossman, des choses géniales dans Alphabet Man, moins dans le second, je demande à voir la suite, Shelley Jackson, j’avoue ne pas trop savoir quoi en penser. (Scarecrow)
-David Foster Wallace, comme dirait l’autre, à mon avis c’est une affaire qui fait Pschiit…..(Jean-Yves N.)
-Des contacts avec des écrivains ? Courants. J’en ai rencontré beaucoup pour les Unproduced, d’autres pour l’anthologie que je prépare. Chapeau en tout cas pour le Lot. (Enderby)
-Le titre de la pièce est certainement Drinks before dinner. (Thomas D.)
-Le Chenetier et le Pétillon….of course (Nath)
-Liqueur non taxée….non, c’est juste quelques bribes, qui resteront en cet état, venues d’un autre temps. Pour le fun, quoi (Shark).
That’s it.

3 Comments:

Blogger SCARECROW said...

Merci pour tous ces éclaircissements (comme dirait l'autre: "It's always night, or we wouldn't need light"). Lot49 s'apprête à publier en mars prochain Le Tunnel de William H. Gass (trad. Sarecrow). On a besoin d'alliés, Pugnax. Single up all lines !

8:36 AM  
Blogger SCARECROW said...

Il existe déjà une outlaw bible chez Thunder, paru en 2004 - y avez-vous participé? Vous travaillez sur un second volume, alors? Ça m'intrigue, forcément. J'espère qu'on entrera un jour en contact. (Signé: claro/scarecrow)

8:42 AM  
Blogger Fausto Maijstral said...

Beaucoup d'info d'un coup! Pour Olivier Cohen, on peut quand même remercier L'Olivier pour la traduction de Mumbo Jumbo de Ishmael Reed. Sinon, ce n'est quand même pas la catalogue le plus aventureux.
Bon, au delà de ça, j'ai quelques questions à vous poser, et comme blogger ne permets pas le contact direct autrement que par les commentaires, si vous avez le temps - contactez moi à fausto.maijstral (at) gmail.com, si vous n'y voyez pas d'objections.

1:07 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home